Le MENID, vous connaissez ?

S’il y a des petites communes, il n’y a de petits maires que ceux dont l’ambition est rabougrie. La gestion d’une commune, quelle que soit sa taille, peut-être un grand et enthousiasmant projet ou n’être que l’occasion d’arrondir le montant de sa retraite. Moins d’un an avant les élections municipales, voilà que le MENID s’éveille. Ce club d’élus, sorte de parti artificiel créé pour obtenir des postes dans les instances intercommunales, a récemment fait part de son inquiétude dans les colonnes de notre journal local. En effet, à la suite des prochaines élections municipales, la composition du Conseil Communautaire redeviendra telle qu’elle était avant qu’en décembre 2012 ces élus, majoritairement issus de petites communes, n’organisent un « putsch » destiné à s’assurer la présidence et l’essentiel des vice-présidences à la Communauté d’Agglomération. Après avoir fait leurs petits comptes d’arrière-boutique, ils tremblent aujourd’hui de ne pas retrouver autant de vice-présidences pour le prochain mandat…

Laisser un commentaire