Un boulodrome à Raquet-Land ?

Il est habituel à l’approche des élections municipales qui conditionnent aussi le renouvellement du Conseil communautaire, d’inventer des lendemains qui chantent… Il est vrai que cela est plus porteur que de faire l’état des lieux de la période passée, si les réussites ne sont pas significatives.

Ainsi, lors des vœux de la Communauté d’Agglomération, une série de projets a été annoncée pour la période à venir… Du lourd, comme on dit aujourd’hui car il s’agissait ni plus ni moins d’un Palais des Congrès sur le site de GAYANT EXPO, d’un planétarium, d’une patinoire et d’un boulodrome dit « communautaire ».

Voilà de quoi initier une feuille de route pour 2020/2026, résolument optimiste, axée sur la création d’un monde de loisirs, de détente… Qui transformerait le DOUAISIS en AGGLO-LAND. Nombreux s’interrogent sur la finalité de ces créations à fort coût de construction et de fonctionnement, sur un territoire qui semble éteint… Est-ce que cela va rallumer la lumière ? Difficile à dire tant le scepticisme est perceptible !

Arrêtons-nous sur le boulodrome communautaire. Comment d’abord cette idée lumineuse a-t-elle pu émerger d’un cerveau créatif, pour devenir une sorte de feuille de route collective après sa présentation dans les séminaires gastronomiques de rigueur sur ce genre de projet d’intérêt communautaire (un par « groupe politique ») ?

On s’étonnera que pour de tels investissements, il n’y ait pas une présentation collective et un débat lui aussi collectif pour analyser ce plan triennal d’investissement, générateur de si importantes dépenses d’investissement, comme de fonctionnement, quand déjà nombreux localement sont ceux qui se plaignent de la charge d’impôts… Dans chacun de ces séminaires, les arguments présentés ont-ils été les mêmes ? Curieux et coûteux système qui, entre la poire et le fromage, ferait la synthèse par groupe afin de permettre la validation par le comité Théodule…

Ce boulodrome, quelqu’un le réclamait-il ? La nécessité était-elle à ce point avérée pour urgemment en créer un et de plus de très grande taille ? Quelle fréquentation sur les innombrables pistes de ce complexe surdimensionné, par les boulistes que l’on sait attachés à leurs propres clubs proches de chez eux… Personne ne semble capable de répondre à ces questions ! Mais ont-elles été posées à ceux qui seraient concernés ?

Une chose paraît certaine, cela viendrait de l’étude Pôle Gare Vauban en cours (et dont on parle peu) qui a pour objectif de redynamiser ce quartier, une vraie urgence. Le club de pétanque de DOUAI situé sur l’ancien site des services d’incendie, proche de l’hôtel Volubilis devrait laisser place à la création d’hôtels sur cet ilot. Où le réinstaller ? Un texto et hop, on crée un boulodrome du côté du parc VERNIER.

Aujourd’hui c’est au RAQUET, près du complexe nautique et du parc urbain qu’il devrait être construit… Que de changement dans l’affaire ! A-t-on à chaque étape refait les séminaires multiples ? Il semble aujourd’hui que tout se décide dans le secret.

Cette zone du RAQUET devait recevoir du logement, d’où la nécessité de la création immédiate (dès 2018) d’un transport collectif en site propre de nature à attirer avant construction les locataires ou les futurs propriétaires sur un site bien connecté. Puis le projet a évolué en création d’une zone tertiaire, puis commerciale et maintenant c’est une zone ludique, RAQUET LAND.

Voici donc le nouveau concept : occuper ces friches au plus vite pour donner l’impression de mouvement sur cette zone désertée, hors complexe nautique. Mais comme cela change fréquemment attendons la suite parce que ce que fait une élection, une autre le défait généralement.

Laisser un commentaire